Les mélanges

Les mélanges

image_pdfVersion pdfimage_printImprimer

La gerbille est un animal granivore à tendance insectivore. Dans la nature, sa nourriture diffère en fonction des saisons et de ce qu’elle trouve. De par son mode de vie alternant longues siestes et périodes d’activités intenses, elle régule ainsi ses besoins.
Or en captivité c’est à nous de faire cette régulation. Le métabolisme particulier des gerbilles conduit naturellement à des forts taux de cholestérol qui favoriseront l’apparition de tumeurs et réduira l’espérance de vie.
Une bonne alimentation étant la clé de leur bonne santé, il est donc nécessaire de fournir à vos animaux une nourriture équilibrée. La gerbille n’a pas de gros besoin : 8 à 10 grammes de nourriture quotidienne ainsi que 4 ml d’eau.

Voici l‘apport nécessaire à vos gerbilles pour les maintenir en bonne santé :
16 à 17 % de protéines et jusqu’à 20 % pour une femelle gestante ou allaitante.
2 à 5 % de matières grasses notamment pour une femelle gestante ou allaitante.

Les sels minéraux
Les besoins en calcium, phosphore, magnésium et potassium sont étroitement liés. Un excès de calcium entraîne un besoin accru de magnésium. Un excès de phosphore diminue la capacité d’absorption du calcium, du magnésium et du potassium. Les gerbilles sont très sensibles au manque de magnésium, qui peut entraîner des crises de convulsion et mener au décès.

Les vitamines
Elles sont indispensables à l’organisme. Elles se classent en 2 catégories

Les vitamines liposolubles

  • Vitamine A : elle joue un rôle important dans la vision, dans le développement de l’embryon, dans la synthèse des hormones sexuelles. On la retrouve dans
    Les légumes : carotte, bette, potimarron, épinard, fenouil, poivron rouge, oseille, céleri, poivron vert ou jaune, chanterelle, asperge.
    Les fruits : mangue, melon, abricot, kaki.
    Les salades : pissenlit, mâche, cresson, chicorée frisée, laitue, pourpier.
  • Vitamine D3 : elle est considérée comme une hormone qui joue un rôle important dans la régulation du calcium et du phosphore. Elle peut être synthétisée par la peau si la gerbille est exposée au soleil.
  • Vitamine E : elle joue un rôle d’anti oxydant. On la trouve dans les noix et les noisettes, et en moindre quantité dans les légumes : épinard, asperge, cresson.
  • Vitamine K : elle est importante pour la coagulation. Une concentration de vitamine A et E dans l’alimentation favorise les carences en vitamine K.
    On la retrouve en forte concentration dans : la laitue, le cresson, le persil, l’épinard, mais aussi dans le concombre, la reine claude.

 

Les vitamines hydrosolubles.
Ces dernières ne restent pas dans l’organisme et doivent être apportées quotidiennement dans l’alimentation.

  • Vitamine C : elle est connue pour ses effets contre les phénomènes d’oxydations (qui libèrent des radicaux libres) et dans la protection immunitaire. On la retrouve notamment dans le persil et le poivron rouge. Attention ne pas donner de persil à une femelle allaitante, cela bloquerait la lactation.
  • Vitamines B1 et B2 : elles jouent un rôle important dans la création et le renouvellement des tissus et dans les procédés chimiques qui permettent l’extraction des nutriments essentiels à l’organisme. On retrouve la vitamine B1 dans les céréales et la vitamine B2 dans la luzerne

 

 

Dans l’état actuel des recherches scientifiques on sait peu de choses sur les besoins en certains nutriments comme les vitamines hydrosolubles. Toutefois des recherches récentes montrent que les méthodes de moutures des grains de maïs avaient un impact sur l’absorption du zinc. C’est une des raisons pour lesquelles je vous déconseille d’acheter des extrudés.

Que choisir ?

 

Une alimentation non transformée apportera à vos rongeurs tous les nutriments nécessaires et biodisponibles à leur bonne santé. Privilégiez les mélanges naturels

 

 

 

Mélange Croc’ Nac

 

En France nous avons encore une boutique qui propose des mélanges naturels faits maison. Vous retrouverez la boutique en ligne dans nos recommandations.

 

 

 

 

 

Les extrudés ou bouchons sont à proscrire, le mélange graines et produits soufflés colorés ne sont conseillés. L’extrusion implique plusieurs étapes de transformation qui dénaturent les matières premières, ce qui est à l’opposé des matières brutes que trouvent les gerbilles dans leur milieu naturel.

 

 

 

Le mélange maison

Vous pouvez également faire votre propre mélange à l’aide de cette recette proposée par le site Die Brain

  • 300 g de nourriture pour oiseaux (avec peu de riz et de pavot)
    ou 300 g mélange mixte de millet, sarrasin, amarante
  • 300 g de graines d’herbes et graminées
  • 100 g de mélange de céréales (Orge, avoine, épeautre, sarrasin)
  • 100 g de mélange d’herbes séchées
  • 50 g de muesli complet non sucré, sans fruit ni flocon de céréales
  • 50 g d’insectes séchés
  • 50 g de légumes secs et de flocons de pois
  • 50 g de graines de tournesol, noisettes et noix

 

 

 

 

© 2020, Carole M.. All rights reserved.

Les commentaires sont clos.