Les groupes

Les groupes

image_pdfVersion pdfimage_printImprimer

Dans le milieu naturel

S’il est un fait que les gerbilles sont des animaux sociaux, dans leur milieu naturel elles ne vivent pas en grandes colonies. Selon la thèse de Ute Elisabeth Schulze Sievert dont vous trouverez le pdf en bas d’article, les gerbilles vivent en paires. Ces paires sont constitué d’un mâle et d’une femelle adulte.
Le couple ne partage le nid qu’avec sa progéniture. La dernière portée de l’année passe généralement l’hiver avec les parents. Au printemps et en été, les jeunes partent à la recherche de nouveaux espaces où ils fondent leur couple à leur tour. Dans la nature, il n’y a jamais plus de deux animaux adultes dans un nid ou partageant un terrier.

Les gerbilles du même sexe vivent uniquement avec leurs parents dans le nid jusqu’à ce qu’elles soient sexuellement matures. La seule exception est l’hiver, qui force parfois les animaux à vivre ensemble sur une longue période dans la limite de 3 portées.
Un groupe familial vit sur une surface comprise entre 300 et 1500 m². Sur un hectare (10.000 m²), on peut retrouver 14 à 21 terriers occupés par des couples mais chaque groupe familial est indépendant. Les jeunes animaux sont tolérés par les parents jusqu’à ce qu’ils quittent le nid au printemps pour fonder leur propre famille. Les gerbilles de même sexe ne vivent ensemble que jusqu’à ce qu’elles soient sexuellement matures.

Des recherches récentes sur le terrain confirment que les gerbilles en Mongolie sont généralement presque toujours seules sur le terrain à la recherche de partenaires et en quête de nourriture. On les trouve rarement en couple. Un groupe de trois n’a été observé qu’une seule fois. De plus grands groupes n’ont pas été observés dans la recherche sur le terrain en été et en automne. Plusieurs animaux ne peuvent être trouvés qu’à proximité du terrier, mais ils ne partagent jamais un terrier, mais proviennent de trous différents.

 

En captivité

Pour faire leurs études, les chercheurs en laboratoires ont du rassembler des individus pour avoir des données constantes et pour ce faire les regrouper dans des cages de petites tailles.
Or en tant que particulier désireux d’acquérir ces animaux nous nous devons de leur offrir des conditions de captivité décentes et tenter de reproduire les conditions naturelles. Dans cette optique garder des groupes de plusieurs individus sexuellement mature n’est donc pas naturel.

Deux choix s’offrent à vous

  • Un couple dont le mâle serait stérilisé pour éviter des portées
  • 2 individus de même sexe

Un groupe de 3 individus du même sexe est envisageable s’ils sont de même sexe mais vous devrez prévoir une éventuelle séparation en cas de conflit et donc un habitat adapté pour la gerbille écartée. Cependant, le moindre changement suffit pour stresser le groupe : l’ajout d’un nouveau décor, le nettoyage de l’habitat, la maladie d’un des membres. Et le stress peut engendrer des conflits.
Par expérience je sais que les groupes de plusieurs individus sont rarement stables, même avec des grandes surfaces.

En résumé

Vous adopterez 2 gerbilles du même sexe ou un couple dont le mâle sera castré.
Vous leur fournirez un habitat aux dimensions minimales de 120 cm de long sur 60 cm de large et 60 cm de hauteur ainsi qu’une épaisseur de litière de 25 à 30 cm.

Plus l’habitat est grand mieux c’est pour l’épanouissent de vos animaux.

 

Plus d’infos

schulze-sievertu_2002

© 2020, Carole M.. All rights reserved.

Les commentaires sont clos.