Les groupes

Dans le milieu naturel

S’il est un fait que les gerbilles sont des animaux sociaux, dans leur milieu naturel elles ne vivent pas en grandes colonies. Selon la thèse de Ute Elisabeth Schulze Sievert dont vous trouverez le pdf en bas d’article, les gerbilles vivent en paires. Ces paires sont constitué d’un mâle et d’une femelle adulte.
Le couple ne partage le nid qu’avec sa progéniture. La dernière portée de l’année passe généralement l’hiver avec les parents. Au printemps et en été, les jeunes partent à la recherche de nouveaux espaces où ils fondent leur couple à leur tour. Dans la nature, il n’y a jamais plus de deux animaux adultes dans un nid ou partageant un terrier.

Les gerbilles du même sexe vivent uniquement avec leurs parents dans le nid jusqu’à ce qu’elles soient sexuellement matures. La seule exception est l’hiver, qui force parfois les animaux à vivre ensemble sur une longue période dans la limite de 3 portées.
Un groupe familial vit sur une surface comprise entre 300 et 1500 m². Sur un hectare (10.000 m²), on peut retrouver 14 à 21 terriers occupés par des couples mais chaque groupe familial est indépendant. Les jeunes animaux sont tolérés par les parents jusqu’à ce qu’ils quittent le nid au printemps pour fonder leur propre famille. Les gerbilles de même sexe ne vivent ensemble que jusqu’à ce qu’elles soient sexuellement matures.

Des recherches récentes sur le terrain confirment que les gerbilles en Mongolie sont généralement presque toujours seules à la recherche de partenaires et en quête de nourriture. On les trouve rarement en couple. Un groupe de trois n’a été observé qu’une seule fois. De plus grands groupes n’ont pas été observés lors des recherches sur le terrain en été et en automne. Plusieurs animaux peuvent être trouvés à proximité du terrier, mais ils ne partagent jamais un même terrier, et proviennent de nids différents.

 

En captivité

Pour faire leurs études, les chercheurs en laboratoires ont du rassembler des individus pour avoir des données constantes et, pour ce faire, les regrouper dans des cages de petites tailles.
Or, en tant que particulier désireux d’acquérir ces animaux, nous nous devons de leur offrir des conditions de captivité décentes et tenter de reproduire les conditions naturelles. Dans cette optique, garder des groupes de plusieurs individus sexuellement mature n’est donc pas naturel.

Pour que vos gerbilles vivent en bonne harmonie, il est important de suivre quelques règles de bon sens et respecter la nature de vos rongeurs

Groupe de 2 gerbilles
C’est le nombre recommandé pour créer un groupe stable. L’idéal est une femelle et un mâle castré pour reproduire la composition des groupes de gerbilles dans le milieu naturel (castration ne moins bien entendu). Sinon vous pouvez avoir un duo de femelles ou de mâles.
Il est très important de ne pas acheter en animalerie, les vendeurs étant souvent incompétents pour déterminer le sexe des animaux qu’ils vous vendent.
De plus on le rappelle, un animal même aussi petit qu’une gerbille n’est pas une marchandise et les conditions d’élevage des « fermes » sont très discutables bien qu’elles n’enfreignent pas la loi, qui de toutes façons, n’inclue pas le bien être des animaux dans ses textes.

 

Groupe de 3 gerbilles
C’est le nombre maximal de gerbilles à avoir dans un même habitat. Vous devrez impérativement regrouper 3 individus de même sexe.

 

Groupes de 4 gerbilles et plus
Ce sont des configuration que je ne recommande pas. D’une part car ce sont des groupes instables dans lesquels les barrages finissent tôt ou tard par éclater, et d’autre part car dans leur milieu naturel les gerbilles ne restent pas confinés en groupes sur un petit espace. Leur territoire est vaste comme indiqué plus haut

 

Que faire si une portée survient de manière inattendue ?
Cela arrive lorsqu’on achète ses animaux en animalerie ou à des particuliers peu informés.
La marche à suivre dépend de vos intentions pour la suite et du nombre de petits dans la portée.

  • Garder le couple et céder les petits : il faudra faire stériliser le mâle et le laisser dans le même habitat que la femelle le temps de la convalescence, et poser une séparation grillagée pour qu’il reste au contact des odeurs.
  • Garder le couple et la portée sans faire stériliser le mâle : dès la mise bas installez une séparation grillagée dans l’habitat.
    – Si la portée comprend 1 seul petit mâle vous pourrez l’installer dans un habitat avec le « père » dès ses 6 semaines.
    – Si la portée comprend 2 petits mâles vous pourrez les mette ensemble dans un habitat ou les mettre avec le « père ».
    – Si la portée comprend 3 petits mâles ou plus, vous constituerez un groupe de 3 petits mâles ou des groupes de 2 petits mâles ou un groupe avec 1 ou 2 petits mâles et le « père ».
  • Garder le couple et la portée en faisant stériliser le mâle : dès la mise bas installez une séparation grillagée dans l’habitat.
    Une fois le sevrage fini, constituez des groupes de petits mâles et de petites femelles sans dépasser 3 individus par groupe et installez les dans des habitats aux dimensions adaptées. Enlevez la grille de séparation pour que le mâle rejoigne la femelle.

 

 

En résumé

Vous adopterez 2 gerbilles du même sexe ou un couple où vous ferez castrer le mâle
Vous leur fournirez un habitat aux dimensions minimales de 120 cm de long sur 60 cm de large et 60 cm de hauteur ainsi qu’une épaisseur de litière de 25 à 30 cm.

Plus l’habitat est grand mieux c’est pour l’épanouissent de vos animaux.

 

Plus d’infos

schulze-sievertu_2002