Comportement

Les gerbilles ont un système de communication qui leur est propre.

Comportement solitaire

  • Gratter les parois : C'est souvent le signe de l'ennui ou que l'habitat est trop petit. Mais cela peut être un comportement hérité des parents
  • Lécher les vitres : C'est souvent signe que votre gerbille a soif. Vérifiez son écuelle d'eau ou le bon fonctionnement du biberon.
  • Se frotter : Les gerbilles posent leur odeur à l'aide de leur glande ventrale pour marquer leur territoire. Pour ce faire, elles se plaquent contre le sol et s'étirent de tout leur long. Elles font de même sur les objets

Comportement de groupe

  • Se toiletter : Les gerbilles se nettoient mutuellement le pelage. Cela renforce la cohésion du groupe, mais parfois cette toilette, si elle est faite trop vigoureusement, peut occasionner une dépilation. Rien de grave, le poil repoussera.
  • Se sentir : Les gerbilles se reconnaissent surtout à l'odeur. Tout individu ne portant pas l'odeur du groupe sera considéré comme un intrus et écarté sans ménagement.
  • La lutte : Les gerbilles se font face dressées sur leur pattes arrières. Elle se donnent de petit coups et se bousculent. C'est un jeu auquel jouent souvent les jeunes pour « s’entraîner » à asseoir leur hiérarchie. Pour les adultes il faut cependant rester vigilants.

Comportement d'alerte

  • Taper du pied : Les gerbilles ont une ouïe très sensible et au moindre son ou bruit inquiétant, elle va taper des pattes arrière pour prévenir d'un danger.
  • Recourber la queue : Les gerbilles alertées par les battements des pattes, se mettent en extension sur leur 4 pattes, (comme le ferait un chat), recourbant leur queue, prête à détaler en cas de danger.
  • Se dresser sur les pattes arrières : La gerbille se redresse, guette, et comme elle le ferait dans la nature scrute l'horizon. Voilà pourquoi les gerbilles doivent être dans un habitat d'un seul tenant.

Comportement aggressif

  • Les courses poursuites : Une gerbille poursuit l'autre et la gerbille poursuivie pousse des petits cris stridents de peur. Soyez vigilants car ces courses poursuites sont souvent les prémices de bagarres pouvant entraîner des blessures sévères
  • Les bagarres : Suite à une course poursuite, une gerbille est acculée dans un coin de l'habitat et agressée. Les gerbilles peuvent se mettre en boule et les blessures occasionnées pleuvent être fatales. Séparez et isolez immédiatement les 2 protagonistes et surtout munissez vous de gants. Les morsures peuvent être profondes et douloureuses.

La podophonie

    Moyen de communication utilisée par les gerbilles (entre autres) par impulsions des pattes arrières sur le sol, la podophonie tient un rôle important dans l'organisation du groupe. Elle est utilisé pour prévenir d'un danger, lors de la période de reproduction et également pour échanger des informations entre congénères.

Vous trouverez ci-dessous un article plus détaillé

La cohabitation

Les gerbilles étant des animaux grégaires, il n'est pas souhaitable de laisser un animal solitaire. Pour donner un compagnon à votre gerbille, il faut respecter certaines étapes et certaines règles de bons sens.

Généralités

  • Ne jamais mettre en cohabitation une gerbille de plus de 2 ans. En effet le bénéfice de la vie à 2 est inférieur au stress que peut occasionner une cohabitation.
  • Adopter la ou les futures gerbilles à faire cohabiter chez une éleveuse.
  • Les adopter à la fin du sevrage soit à entre 8 et 10 semaines.
  • Ne pas mettre en cohabitation plus de 3 gerbilles. On pourra faire cohabiter une gerbille avec un groupe de 2 existants ou 2 gerbilles solitaires.
  • Ne pas tenter de faire cohabiter 2 groupes existants. La hiérarchie étant déjà établies dans les 2 groupes, cela mènerait immanquablement à des affrontements.

L'habitat de cohabitation

Utilisez un habitat dédié entièrement à la cohabitation. Ce sera une cuve de 40 à 50 cm de long, divisé en son milieu par une séparation grillagée. Cela permettra aux animaux de se voir et de se sentir en évitant les agressions.
Dans l'habitat de cohabitation pas de superflu : 1 biberon d'eau de chaque côté, de la nourriture, 3 à 5 cm de litière, du foin, quelques lamelles de mouchoirs ou d'essuie tout blanc, du carton à ronger et un peu de foin.
Rien de plus !

Etape 1 : changement de côté

Pendant 5 à 7 jours, vous échangez les gerbilles de côté 3 fois par jour. Cela habitue chacune des gerbilles aux odeurs de l'autre.

Etape 2 : Rencontre en terrain neutre

Durant 1 semaine, les échanges se sont bien passés (si ce n'est pas le cas l'étape 1 doit être poursuivie durant 3 à 5 jours supplémentaires), sans agressivité de part et d'autre du grillage. Il est temps de faire une première rencontre en terrain neutre.
Munissez vous de gants épais pour pouvoir saisir une des gerbilles si cela se passe mal et pour protéger vos doigts. Les morsures peuvent être très douloureuses et profondes.
Le terrain neutre comme son nom l'indique est vierge de toute odeur. Ce peut être votre bac de douche ou votre baignoire de préférence. Pas de cage ni de petit carton.
Vous faites d'abord entrer la gerbille la plus craintive (ou la plus jeune). Cette rencontre va durer 2 à 3 minutes pas plus.
Surveillez attentivement leurs réactions. Au moindre signe de course poursuite, de bagarre en boule, interrompez la rencontre et remettez les gerbilles dans l'habitat. 

Faites chaque jour une rencontre en terrain neutre en augmentant le temps de la rencontre sans excéder 10 minutes. Bien sûr, vous continuez les changements de côté.

  • Jour 3 de la rencontre en terrain neutre : Tout se passe bien lors de la rencontre. Enlevez la grille de séparation et mélangez la litière et les nids. remettez la séparation.
  • Jour 4 de la rencontre en terrain neutre : Introduisez le récipient de terre à bain et observez leurs réactions. Au moindre signe d'agressivité, interrompez la rencontre, et repassez à l'étape 1 pour 2 à 3 jours. Mélangez à nouveau les litières et les nids.
  • Jour 5 de la rencontre en terrain neutre : introduisez une petite écuelle avec de la nourriture et observez leurs réactions. Au moindre signe d'agressivité, interrompez la rencontre, et repassez à l'étape 1 pour 2 à 3 jours. Mélangez à nouveau les litières et les nids.
  • Jour 6 de la rencontre en terrain neutre : introduisez la terre à bain et l'écuelle de nourriture. Au moindre signe d'agressivité, interrompez la rencontre, et repassez à l'étape 1 pour 2 à 3 jours.
  • Jour 7 de la rencontre en terrain neutre : identique au jour 6.

Etape 3: Réunification

Cette étape doit être faite lors d'une week end ou lorsque vous pouvez être présent 2 jours consécutifs pour surveiller vos gerbilles.
Depuis 2 semaines, vos gerbilles se reconnaissent à leurs odeurs et s'observent à travers la grille et en terrain neutre. Il est temps d'enlever la grille de séparation. Vous observez tout au long de la journée leurs comportement. Au moindre signe d'agressivité, remettez la séparation et reprenez à l'étape 1 pendant 2 jours, puis recommencez les rencontres en terrain neutre.
Si tout se passe bien vous pouvez laissez vos gerbilles toute la journée dans l'habitat de cohabitation.
Le soir, remettez la grille.
Le lendemain, enlevez à nouveau la grille et surveillez les. Si tout s'est bien passé vous pouvez les laisser passer la nuit sans la grille.
Si au matin elles dorment ensemble, c'est presque gagné. Mais patience ! Laissez les dans l'habitat de cohabitation 1 semaine supplémentaire pour renforcer les relations de groupe.

Etape4 : Le nouvel habitat

Durant ces 3 semaines, vous avez eu le temps de penser à l’aménagement de l'habitat qui accueillera le nouveau groupe fraîchement constitué. Cet habitat mesure 100 x 40 ou 90 x 45 minimum pour 2 gerbilles et 120 x 40 minimum pour 3.
Vous avez acheté des accessoires neufs, neutre de toute odeur, ou vous avez soigneusement lavé au vinaigre blanc les accessoires que vous aviez précédemment.
Il est donc temps pour vos gerbilles de découvrir leur nouvel habitat.